Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2005 2 15 /11 /novembre /2005 00:00

REPERES HISTORIQUES

INVENTIONS ET EVENEMENTS LIES A LA FABRICATION DU SUCRE

 

AU NIVEAU MONDIAL

Dès 1575, l'agronome français Olivier de Serres remarqua la forte teneur en sucre de la betterave, mais l'intérêt pour la betterave sucrière ne sera suscité qu'en 1747 quand Andreas Sigismund Marggraf, un chimiste prussien, démontrera que les cristaux sucrés de betterave sont les mêmes que ceux de la canne à sucre. Il faut attendre quarante ans et la guerre contre l'Angleterre pour que cette plante ressorte de nos champs. Le blocus continental privait la France de sucre de canne.

1629 turbine à vapeur mise au point par l' italien Giovanni Branca

1687 Le principe d'une machine à vapeur à piston est découvert par le français Denis Papin

1712 La machine à vapeur est inventée par un britannique : Thomas Newcomen

1783 James Watt brevéte plusieurs inventions d'importance comme la machine rotative et surtout la machine à double effet ( dans laquelle le cylindre reçoit la vapeur alternativement par le bas et par le haut. Il apporte également d'autres améliorations à ses machines à vapeur : le parallélogramme de Watt (système de liaison à leviers articulés entre la tête du balancier et la tige du piston), l'indicateur de vapeur, ainsi qu'un régulateur centrifuge ou à boules (1788) assurant une vitesse constante au moteur. Le succès des inventions de Watt est immédiat et leur impact sur le développement industriel de la Grande-Bretagne du XIXe siècle indéniable. Petit à petit, tous les secteurs s'ouvrent à l'utilisation de ses machines à vapeur.

En 1800 prennent fin les brevets de Watt : la machine à vapeur tombe dans le domaine public

1824 mise au point de la batterie dite de "Gimart " par le sucrier Stanislas-Xavier Gimart (1780-1848).

En 1837, à l'établissement de Saint-Gilles les Hauts, chez madame Desbassayns, Wetzell mit au point des machines qui devaient éviter la caramélisation. Ces chaudières étaient composées d'un bac, en forme de demi-cylindre, où le vesou était chauffé à basse température (63 °).

1844 Invention des hydro-extrateurs destinés alors aux laveries industrielles et à l'amidonnage ( Penzoldt et Rohlfs )

1845: la production de sucre de betterave dépasse en volume celle du sucre de canne .

1849 Rachat du brevet des hydroextaracteurs par Cail Et Syerig et adaptation des appareils pour le clairage des sucres ( l'egouttage du sucre ne dure que 5 minutes au lieu de 15 Jours !!!! )

OCEAN INDIEN

Reunion:

1785 Laisné de Beaulieu construisit une première sucrerie à Saint-Benoît, mais l'essai resta sans lendemain car l'édifice fut détruit par un " coup de vent " en 1788.

1804 perte par la France du grenier à sucre qu'était Saint-Domingue,

1810 : La production commence véritablement à la Réunion

1815, perte de l'ile de France ( Maurice ) ,

1817, Charles Desbassayns, un des fils de la fameuse Madame Desbassayns, équipa son moulin du Chaudron d'une machine à vapeur ; ce faisant, la fabrication du sucre devenait une industrie qui allait quelques années plus tard s'exportait vers Mayotte.

Mayotte :

1845 (21 Octobre) : Ordonnance sur l'appropriation des terres à Mayotte

Jusqu'en 1851 de nombreuses concessions sont attribuées, puis retournent aux domaines pour diverses raisons

1856 (5 Mars ): Nouveau decret d'attribution des terres qui fixe une taxe à l'hectare favorable aux grosses concessions.On observe alors un regroupement des terres : On passe de l'ere des concessions à l'ere des propriétaires.

1860 : 29 Concessions pour 10 289 Ha ( 10 % étaient cultivés industriellement ), 19 étaient exploitées.

1885 il existe une quinzaine d'usines sur Mayotte, il en reste 6 en 1901 : DEMBENI qui fermera le 31 Décembre 1901, COMBANI, DZOUMOGNE, SOULOU, CAVANI, LONGONI

1903 il ne restait que 2 exploitations qui continueront au dela de 1912. DZOUMOGNE et COMBANI.

1955 : Fermeture de l'usine de Dzoumogne et fin de l'époque sucriére à Mayotte

Partager cet article

Repost 0

commentaires

loïc 04/12/2005 18:14

Beau travail, bravo Laurent, bravo Frédéric.
Enfin, un peu d'histoire de Mayotte qui refait surface. Quelle aubaine pour sauvegarder le patrimoine de Mayotte et vivre une sacrée aventure lors de la récupération de ses usines abandonnées dans la nature.
Sur la carte bien faite de Mayotte, j'ai appris qu'il y avait un site à Mtsapéré-Doujani. Je me rappelle avoir vu derrière un banga, dans la rue qui mène au collège de Doujani, un morceau ou une roue dentée enfoncée dans la terre.
Miréréni reste bien mystérieux ; on sait qu'il y avait des cocoteraies, que sur le site on produisait de l'électricité et je pense qu'il y avait un ponton de mer pour le chargement, qui pourrait correspondre avec un ponton à bateau édifié lors des premiers abordements des bateaux européens, avant qu'Anjouan soit privilégiée. Quant à la camionnette sur le site, une Renault qui date de 1950 à 1960, on peut supposer que le site a été abandonné que relativement récemment, ce qui expliquerait la richesse du site, mais que produisait ce site sur sa fin ?

Bienvenue

maquette-blog-copie.jpg

Visiter une friche industrielle à MAYOTTE, n'est pas sans danger.

Ayez toujours à l'esprit que les usines sucrieres etaient parcourues de carneaux  ( couloirs souterrains dans lesquels circulait l'air et qui peuvent mesurer j'usqu'à 2 métres de hauteur ) que ces derniers peuvent a tout moment s'effondrer, il en est de meme pour les chaudières enterrées.
Certaines pieces mécaniques peuvent peser jusqu'à plusieurs centaines de kilogrammes, ne les déplacez pas ...

Enfin nos recherches nous ont amenés à découvrir que les abeilles adorent fabriquer du miel dans les "tas de ferraille" certains s'en souviennent encore....

 

Les photographies et les textes rédigés sont la propriété exclusive de leurs auteurs .L'exploitation commerciale de tout ou partie des documents requiert une autorisation spéciale.L'exploitation pédagogique des documents et photographies n' est autorisée que  si elle rentre dans le cadre exclusif des apprentissages et n'engendre pas de publication à visée commerciale.

 

Copyright  2005-2011 : PINGANAUD/LACHERY /MAYOTTE.

 

Recherche

Partenaires

bannierematialpte

 

mdf

Nous on aime....

logo_fin_reduit-copie-1.png

Nous contacter