Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 07:05

In "ILE DE LA REUNION en 1889 -Son industrie agricole"

Ed. DUBUISSON 1889

"Nous sommes conduit tout naturellement ici à rappeler que les deux systèmes qui ont été adoptés dans les colonies sucrières du monde entier: celui de M. Gimart et celui de M. Wetzell ont été inventés à Bourbon.

Le système Gimart consiste à évaporer le vesou jusqu’à la densité de 28 à 30 degrés Beaumé dans une batterie qui porte le nom de son inventeur, le regrettable M. Gimart, un des hommes les plus intelligents et les plus désintéressés que la Colonie ait comptés au nombre de ses habitants .

batterie_gimart_copie.jpg Batterie de Gimart (Brissonneau, Nantes)

 

 

Elle se compose de 8 chaudières communiquant entre elles par des soupapes placées dans les cloisons. La cuisson est continue.

L’inclinaison du fond des chaudières se dirige vers le foyer, de façon que le liquide entre par la 8éme chaudière, parcourt successivement toutes les autres jusqu'à la première, qui est placée immédiatement au-dessus du foyer. Par une combinaison ingénieuse, un large bord garnit extérieurement le faite des chaudières et établit ainsi un canal d’un bout à l’autre; ce canal a une pente en sens inverse du fond des chaudières, de sorte que les écumes produites par l’ébulition s’y déversant, retournent vers la pre­mière chaudière, où elles sont recueillies.

dscf0693.jpgLe foyer de la Batterie de Gimart (Site d'Ajangua)


Au sortir de cette batterie, le vesou passe dans les chaudières à basse température Wetzell; elles ont 2 m. de long sur 1 m. de large, à double fond et sont garnies de tuyaux droits par lesquels passe la vapeur d’échappement de la machine. Un rotateur tournant dans le liquide favorise l'évaporation; ils datent de 1833."

 

wetzel.jpg

 

longoni-weitzel.jpg Rotateur Chaudière de Wetzell (Site de Longoni)

Partager cet article

Repost 0
Published by PINGANAUD Frédéric, LACHERY Laurent - dans Archives techniques
commenter cet article

commentaires

Bienvenue

maquette-blog-copie.jpg

Visiter une friche industrielle à MAYOTTE, n'est pas sans danger.

Ayez toujours à l'esprit que les usines sucrieres etaient parcourues de carneaux  ( couloirs souterrains dans lesquels circulait l'air et qui peuvent mesurer j'usqu'à 2 métres de hauteur ) que ces derniers peuvent a tout moment s'effondrer, il en est de meme pour les chaudières enterrées.
Certaines pieces mécaniques peuvent peser jusqu'à plusieurs centaines de kilogrammes, ne les déplacez pas ...

Enfin nos recherches nous ont amenés à découvrir que les abeilles adorent fabriquer du miel dans les "tas de ferraille" certains s'en souviennent encore....

 

Les photographies et les textes rédigés sont la propriété exclusive de leurs auteurs .L'exploitation commerciale de tout ou partie des documents requiert une autorisation spéciale.L'exploitation pédagogique des documents et photographies n' est autorisée que  si elle rentre dans le cadre exclusif des apprentissages et n'engendre pas de publication à visée commerciale.

 

Copyright  2005-2011 : PINGANAUD/LACHERY /MAYOTTE.

 

Recherche

Partenaires

bannierematialpte

 

mdf

Nous on aime....

logo_fin_reduit-copie-1.png

Nous contacter