Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 08:50

In  La sucrerie indigène et coloniale (1867) 

 

MM. Brissonneau frères, constructeurs mécaniciens à Nantes, ont aussi apporté aux turbines, en collaboration avec M. Bertholomey, ingénieur et raffineur distingué, un perfectionnement qui mérite d'être signalé.


Dans les turbines ordinaires, le sirop expulsé du sucre au lieude s'échapper par l'orifice d'écoulement est tenu en suspension par l'effet de la force centrifuge contre les parois delà cuve, et s'y promène ainsi pendant un temps plus ou moins long avant de se rendre dans-la gouttière d'évacuation; et même, quand il est parvenu a atteindre cette gouttière, il rencontre encore un nouvel obstacle à son expulsion, En effet, le tuyau de sortie est disposé normalement à la circonférence de la cuve, et sous l'effet de la force centrifuge, le sirop peut passer devant l'orifice sans pouvoir s'échapper. C'est là un fait dont tous les fabricants ont été quelquefois témoins lorsqu'ils travaillent des sirops de troisième jet. Le sirop ne se dégage pas facilement et la turbine crache par le haut.

 

C'est pour remédier à cet.inconvénient que MM. Bertholomey et Brissonneau frères ont modifié très-heureusement la, forme de la cuve. Leur appareil est représenté ci-dessus en coupe et en plan.

 

berthohyd

L'ouverture de sortie règne de haut en bas. Les sirops, chassés par l'action de la force centrifuge contre les parois de la cuve, rencontrent bientôt cette ouverture disposée suivant la tangente au mouvement, et, une fois là, ils s'échappent facilement pur le tuyau d'écoulement qui se trouve dans le bas.


La gouttière est disposée en hélice; elle a son point culminant au bord de l'ouverture verticale opposé à celui tangent à la circonférence de la cuve, et la partie la plus basse forme le fond du tuyau de sortie.

Cette facile évacuation des sirops permet aussi de séparer, dans le claircage, les sirops de clairce des sirops d'égouttage retirés d'abord de la matière.


Les turbines de MM. Brisonneau frères, sont d'ailleurs munies de tous les perfectionnements introduits dans ces appareils, tels que: débrayage instantané, frein, douilles et crapaudines à réservoir d'huile, etc. Leur prix est de 1,400 francs avec la cuve que nous avons décrite et 1,200 francs avec cuve ordinaire (grand modèle).

 

 

 

 

 

 

 

longoni 5 juillet 013 Fut d'hydro-extrateur site de LONGONI

 

longoni 5 juillet 011Détail turbine hydro-extractrice site de LONGONI

Partager cet article

Repost 0
Published by PINGANAUD Frédéric, LACHERY Laurent - dans Fournisseurs de Matériel
commenter cet article

commentaires

Bienvenue

maquette-blog-copie.jpg

Visiter une friche industrielle à MAYOTTE, n'est pas sans danger.

Ayez toujours à l'esprit que les usines sucrieres etaient parcourues de carneaux  ( couloirs souterrains dans lesquels circulait l'air et qui peuvent mesurer j'usqu'à 2 métres de hauteur ) que ces derniers peuvent a tout moment s'effondrer, il en est de meme pour les chaudières enterrées.
Certaines pieces mécaniques peuvent peser jusqu'à plusieurs centaines de kilogrammes, ne les déplacez pas ...

Enfin nos recherches nous ont amenés à découvrir que les abeilles adorent fabriquer du miel dans les "tas de ferraille" certains s'en souviennent encore....

 

Les photographies et les textes rédigés sont la propriété exclusive de leurs auteurs .L'exploitation commerciale de tout ou partie des documents requiert une autorisation spéciale.L'exploitation pédagogique des documents et photographies n' est autorisée que  si elle rentre dans le cadre exclusif des apprentissages et n'engendre pas de publication à visée commerciale.

 

Copyright  2005-2011 : PINGANAUD/LACHERY /MAYOTTE.

 

Recherche

Partenaires

bannierematialpte

 

mdf

Nous on aime....

logo_fin_reduit-copie-1.png

Nous contacter